CHEF DENIPLANT DANS LE TERAPY DE PSORIASIS AFEC LE PLANTES

J'ÉTAIS MALADE SOUFFRANT DE PSORIASIS et j’ai été guéri grâce à des herbes    

 

 

                           La santé est plus que n'importe quoi

Home  

LIVRE PSORIASIS

 

 

Résumé:

1.Prologue

2.Comme j'ai découvert ce traitement:

3.Mon cas.

4. LE PSORIASIS ET L’HÉRÉDITÉ

5.Les cas étudiés et traités à la Fondation

6.La phitothérapie  a existé depuis toujours.

7. LES PRINCIPES DE BASE DE LA PHITOTHÉRAPIE

8.LES PLANTES MÉDICINALES

9.LES FORMES PHARMACEUTIQUES D’ADMINISTRATION

10.L’EAU – AGENT THÉRAPEUTIQUE

11.LA FORCE DE LA VOLONTÉ ET LA FORCE DE PENSÉE, FACTEURS DE PSYCHOTHÉRAPIE

12.LE STRESS

13.L’ACUPONCTURE  ET LA PHITOTHÉRAPIE

14.LA LUMIÈRE POLARISÉE

Produits naturels

 


J'ÉTAIS MALADE souffrant de psoriasis
et j’ai été guéri grâce à des herbes

 

LE STRESS

 

 Le stress peut être défini comme une réponse non-spécifique de l’organisme aux solicitations qu’il subit. Il s’agite d’une interaction de l’environement et de l’individu, concretisée par un état d’esprit, d’un épreuve.

On ne perçoit pas l’état de stress comme quelque chose de précis, on le reconnaît par notre manière de réagir. Les situations stressantes sont génératrices de stress pour certaines personnes, en laissent indifférentes des autres. 

Les facteurs d’affaiblissement de la résistance de l’organisme au stress         

-         l’hérédité défavorable. On ne peut pas contrôler l’hérédité, et pourtant il vaut savoir si on a des parents, des grandparents ou d’autres ancêtres avec des problèmes de santé, aux affections héréditaires ou des prédispositions pour certains affections héréditaires;

-         l’insomnie. Les troubles du sommeil nocturne nous exposent au stress le lendemain;

-         la diète erronnée. L’excess alimentaire du soir induit une fatigue le lendemain au réveil et diminue la résistence au stress. Les répas copieux réduissent visiblement la capacité d’adaptation aux stimuli physiques et sociaux, comme le font aussi les répas trop frugaux ou irreguliers. Les condiments, le sel et les liquids influencent les fonctions renales, la tension artérielle et donc l’organisme a des différentes réactions négatives;

-         l’obésité. Le surplus même de 10% du poids normal peut affecter la santé, en nous bousculant vers le sédéntarisme et en nous prédisposant au stress;

-         l’abus de stimulants ou de sédatifs. Le consume excessif de l’alcool, l’excess de café et l’habitude d’en utiliser des tranquilisants diminuent la capacité de l’organisme de se défendre contre le stimuli de chaque jour;

-         l’habitude de fumer. Ce vice est totalement nocif. La seule possibilité de reduire ses mauvais effets est d’en renoncer déffinitivement;

-         la situation financière. Le niveau du revenu est très important, parce que notre entière existence est liée à nos source d’argent, et les soucis financiers peuvent nouir sérieusement à notre santé.

 

Les facteurs qui augmentent la résistance au stress: 

-         par extrapolation, en solutionant les problèmes enummérés ci-desus, on peut combattre efficacement le stress;

-         l’humour. Un homme qui n’a pas de humour est plus vulnérable qu’un animal blessé. “Faire bonne mine à mauvais jeu” n’est pas seulement une syntagme, mais quelque chose basée sur une profonde verité médicale;

-         le stress alternatif. Le dicton “Un clou chasse l’autre” est aussi une métode valable. Après une activité physique intense, on se répose mieux en faisant d’autre chose. Changez le stress de votre proféssion pour le stress émotionel. Si on tient tête à d’autres facteurs de stress, on va augmenter notre capacité de résistance au stress de notre profession ou de notre vie;

-         connaître les facteurs de stress. Parce que le stress est une réaction individuelle, on doit identifier autour de nous ceux facteurs qui causent notre stress et apprendre de les éviter. Mieux on connaît nos réactions aux facteurs de stress, mieux on a de chanses pour les éviter.

-         situation financière confortable. L’argent lui même n’achète pas le bonheur, n’importe pas si on en a beucoup, mais on n’est pas heureux quandmême si on en manque. On doit payer pour avoir soit des plus élevées satisfactions culturelles, soit du pain ou d’autres aliments. Une situation financière nous en fait plus forts dans notre lutte contre le stress.

 

Le stress du point de vue médical

 

Un chercheur americain disait que “l’importance est pas ce que va nous arriver, mais la manière dont on perçoit cet événement”. Donc on doit aborder le stress par la prisme du naturel personnel de la personne qui subit le stress. À une même situation de stress, les organismes des gens réagissent différement.

-         il y en a de ceux dont la hypophise stimule la glande surrenale qui commence à produire une quantité excessive de cortisone. Cet excess provoque dans l’organisme une rétention de sodium et de l’eau et la personne affectée va être menacée d’en souffrir d’hypertension et d’obésité. À son tour, l’hypertension peut induire un atac coronarien ou une paralisie partielle par congestion cérébrale et par la lésion de nerfs. Un taux de 90% de ces cas sont prédisposés à l’infarctus. En plus, l’excess continuel de cortisone attaque la muqueuse gastrique, en conduisant au ulcère gastrique;

-         il y an a d’autres qui ne dit rien sur leur peur, rage ou frustration, en les intèriorisant, et soudain ils deviennent pâles, en suant à grosses gouttes. Si on fait l’épreuve de laborateur du sang de ces personnes on constate une diminuation des différentes imunoglobulines, les substances protéctives contre les infections bactériennes, les virus ou les allérgies. Par conséquance ces malades seront affectés par des artérites, des rumes, de la grippe, du rhumatisme et auront une sensibilité favorable aux différentes infections, étant en même temps les plus prédisposés au cancer;

-         chez d’autres les même facteurs de stress on déterminé le déclenchement d’un mécanisme complex qui produit le vieillesement prématuré. Ces malades sont ménacés aussi par une décalcification rapide, characteristique pour le vieillesement des tissus;

-         la dernière categorie est celle des personnes qui sont capables de maîtriser leurs réactions au stress et même de les en utiliser à leur avantage. Ils sont ceux qui disent toujours: C’est pas grave, c’est inutil de nous en faire des problèmes, on va nous en sortir finalement”. Cette catégorie de personnes se concentraira pour en trouver une solution. Biensûre, il leurs arrive aussi d’en avoire de réactions biologiques au stress, mais elles sont pas importantes et de courte durée. Ces personnes peuvent en profiter de stress, qui pour eux est un stimulus biologique et elles vont avoir plus de success dans leurs vie.

 

Les effets du stress peuvent être encore plus complexes que ça. Par exemple, la diminuation extrèmement rapide du taux de HDL (lipides à haute densité), qui sont des fractions de cholestérol qui ont un rôle protecteur contre l’athérosclérose et ses consequances (congestion cérébrale et la maladie coronarienne). En cas de stress, le taux de HDL du sang peut tomber rapidement, ce qui induit une très haute vulnerabilité du malade à l’action nocive des autres lipides du sang.

Le stress peut affecter bien aussi d’autres substances de l’organisme, en déterminant une réduction accélérée de leur taux. Ainsi le stress contribue à l’élimination massive du zinc, en provocant une hypértrophie de la prostate et en affectant la sexualité. Le taux des autre minéraux de l’organisme (sodium, potasium, fer, magnesium, chrom, sélénium, etc.) peut être modifié par l’état cuntinuel de stress. Même l’absorption des vitamines en est afféctée, en tant qu’en situation de stress la glande surrenale consomme une quantité plus grande d’acide ascorbique (Vitamine C).

Toujours en situation de stress l’organisme sécrète beaucoup plus d’endorphines, des hormones cérébraux, dont le rôle est clairement prouvé: les endorphines (des morphines naturelles) protègent l’organisme contre la douleur.

Au “Cabinet Médical Deniplant – Phitogériatrie et Antistress” on aplique des métodes médicales et psychologiques de diagnose et de traitement de l’état de stress, de contrôle générale du stress. La volonté et l’autocontrôle sont à la base de la thérapie antistress.

Les patients y sont éduqués comment maîtriser leurs réactions par de méthodes psychologiques et psycho-physiologiques, telle qu’est le “Bio-feedback” (la rétroaction biologique) qui pérmettent la réception des certaines réactions à l’aide des éléctrodes plantés sur la peau, réactions que normallement on ne saisie pas.

 

THÉ ANTISTRESS

 

PRÉSENTATION:

Des plantes et des fruits de forêt en poudre

.

CHARACTERISTIQUES:

-         Agit sur les dérèglements interns provoquéa par le stress

-         Agit sur les neurotransmetteurs nommés serotonine, dopamine, glutamat et norepinephrine

-         Fortifie le système imunitaire, en multipliant les réactions naturelles de défense

-         Règle le système nerveu central

-         Agit comme énergisant physique et psychique

-         Agit en détoxication et comme reminéralisant

 

INDICATIONS:

-         États déprésifs

-         Dérèglations des organes internes provoqués par le stress

-         Recommendé aux personnes qui travaillent dans un milieu stressant

 

VALABILITÉ

2 années; préserver à l’abri de la lumière et à temperature constante 

 

 

 

   
  Powered by Deniplant.ro