CHEF DENIPLANT DANS LE TERAPY DE PSORIASIS AFEC LE PLANTES

J'ÉTAIS MALADE SOUFFRANT DE PSORIASIS et j’ai été guéri grâce à des herbes    

 

 

                           La santé est plus que n'importe quoi

Home  

LIVRE PSORIASIS

 

 

Résumé:

1.Prologue

2.Comme j'ai découvert ce traitement:

3.Mon cas.

4. LE PSORIASIS ET L’HÉRÉDITÉ

5.Les cas étudiés et traités à la Fondation

6.La phitothérapie  a existé depuis toujours.

7. LES PRINCIPES DE BASE DE LA PHITOTHÉRAPIE

8.LES PLANTES MÉDICINALES

9.LES FORMES PHARMACEUTIQUES D’ADMINISTRATION

10.L’EAU – AGENT THÉRAPEUTIQUE

11.LA FORCE DE LA VOLONTÉ ET LA FORCE DE PENSÉE, FACTEURS DE PSYCHOTHÉRAPIE

12.LE STRESS

13.L’ACUPONCTURE  ET LA PHITOTHÉRAPIE

14.LA LUMIÈRE POLARISÉE

Produits naturels

 


J'ÉTAIS MALADE souffrant de psoriasis
et j’ai été guéri grâce à des herbes

 

 

 LA FORCE DE LA VOLONTÉ ET LA FORCE DE PENSÉE,

FACTEURS DE PSYCHOTHÉRAPIE

 

 

L’ancienne médecine indienne et celle chinoise soulignent qu’un facteur extrèmement important dans l’auto-thérapie de l’individu au cadre d’une maladie très grave est la pensée (comme au cas de l’ischemie, la maladie coronarienne, le psoriasis, l’artérite, le dérèglement de la tension artériale, les cirrhoses, l’impotence, les nevroses, le cancer, etc.).

Les êtres humaines sont les esclaves de leurs propres pensées. L’eliberation de leur joug impitoyable (on s’agite de broyer du noire) confère à l’individu en cause une force d’essence divine et c’est à cause de ça qu’on doit mettre l’accent sur le contrôle de ces mauvaises pensées.

La pensée de la peur a le plus effrayant effet au l’être humaine. Aussi bien d’autre types de pensées affectent l’organisme (l’anxiété à la longue, l’incertitude pour le lendemain, les soupsons, la jalousie), mais on ne le detruisent pas comme le fait la peur. La peur diminue le diametre de vaisseaus sanguins suite à un déversement excessif de la noradrénaline dans le sang. Ce-ci conduit à une sous-alimentation en sang artérial du cerveau et des autres organes, comme le coeur, le foie, la moelle, les reins, la peau, le système nerveux; lorsque une sous-alimentation au sang artérial est égallement une manque d’oxygène et des éléments nutritifs, dans l’organisme se produisent des maladies organiques dont la maladie corronarienne, l’ischemie, la hépatite, les maladies de la peau, les nevroses et la psychose.

La cause générale de tout ça est le stress, plus frequant dans les aglomérations urbaines, où le stress est la suite du bruit, des trépidations, vibrations, air pollué et intoxiqué (le smog), des menaces de tout le sort, des films horror, de la sous-culture polluée, de la consomation des aliments et des boissons synthetiques et de l’eau contaminée, etc.

Si les éléments stressants peuvent être évités par le chamgement de l’environement où ils se produsaient, les mauvaises pensées ne peuvent pas être chassées que seulement par la méthode de la ré-éducation.

La méthode générale de combattre la pensée ou plutôt la peur est l’optimisme, le ris, la joie et le sourire éternel.

En lisant ses lignes j’en suis convaincu que vous allez me demander comment pourrait-un malade souffrant de psoriasis être gai et le sourire aux lèvres?

Biensûre que moi non plus n’ai pas réussi ça dè le début, mais en temps, lorsque j’ai constaté l’efficacité du traitement, je suis devenu optimiste et je me suis rendu compte que c’était seulement une question de temps.

Une maladie physique va affecter le mental et une maladie mentale va affecter le bon fonctionnement de l’organisme. Une pensée viciée va produire simultanement des modifications destructives de sécrétions nerveuses et glandulaires. Soit qu’il s’agite d’une sécrétion de catecolamine, soit quelque chose du mal est arrivé à la sécrétion de glandes surrénales, ce qui induit la déclanchement excedentaire d’adrénaline ou de noradrénaline. Ça c’est très mauvais pour l’organisme, parce que des dérèglements ou des accidents graves aux vaisseaus sanguins peuvent arriver, mais bien aussi des dépressions de certains centres nerveux ou spirituels, lorsque le sang peut être empoisonné par tous les essences chimiques élaborées pandant le choque négatif par la mauvaise pensée. Tous les organes qui se trouvent dans le tractus digéstif vont subir un empoisonnement extrémement périlleux (l’estomac, le foie, le coléciste, le pancréas, les intestines) et même la digéstion des aliments devient problèmatique et d’ici tous les consequences negatives qui suivent à une intoxication de tous les jus digéstifs.

Je vais mettre fin à ce chapitre avec un dernier exemple sur l’action de l’autosugestion. Beaucoup de gens se disent en vieillisant: “Je suis de plus en plus vieux, plus malade et impuissant”. Ces pensées créent des excavations périlleuses dans tous ses structures, en produisant les rides, le séchage et l’amincisement de la peau, des choques sur les glandes, qui ont leurs propre psychique, pareil à tous les autres organes internes. Ceux-ci sont choqués, effraiés par les mauvaises pensées, en conduisant à la détéoration brusque et des fois irrévérsible de leurs fonctions, l’usure des vaisseaus sanguins, la chute de cheveaux, les ciroses ou, dans les plus “heureux” des cas, à l’usure prématurée des organs.

Avoir une bonne disposition et des pensées juvenilles tonifie et rajeunie l’organisme moment par moment. En pensant qu’on avait 18 ans, nos cellules vont se refaire leur nucléus et vont acquérir le tonus et la vivacité d’un adolescent, et vice versa.

Lorsque j’étais malade souffrant de psoriasis, j’ai pensé que le traitement que j’ai suivi va m’aporter d’améliorations, et c’est exactement ce que c’est passé.

Ces obsérvations, même que non basées sur des théories consacrées, sont obtenues de mon propre expérience et de discutions que j’ai eu avec d’autres patients qui avaient utilisé le thé Deniplant. Je viens de penser que ce thé réagise sur les causes internes qui déclanchent cette maladie et à cause de ça on n’a pas besoin en même temps d’un traitement externe, parce qu’il y a une forte liaison entre organes et peau.

Ainsi on peut noter que:

-         la thyroïde influence en grande partie l’aspect général de la peau (le dévelopement de la pilosité et la sécrétion des glandes sudoripares);

-         l’hypofonction des glandes surrénales mène à la parution de la pigmentation de la peau (la maladie d’Addison);

-         la sécrétion des gonades règle l’aspect de la pilosité en fonction du sexe et l’évolution de certaines maladie, comme l’acné;

-         l’affection du foie influence sur la couleur et l’aspect de la peau;

-         le fonctionnement déficitaire des cellules hépatiques peut mener en cas d’hépatite à des troubles métaboliques au niveau de la peau (coloration, jeunissement des muqueses et de la peau dues aux sédimentations de bilirubine), en ciroses à la hyperpigmentation des parties decouvertes de la peau, et peut aussi provoquer des réactions allergiques aux manifestations cutanées.

-         Les cancers viscereaux peuvent mener à des méthastases au niveau de la peau et à de modifications paranéoplasiques (des méthastases au aspect noduleux de couleur violâtre qui ulcérent rapidement, ayant l’aspect de plomb de chasse, situées dans la peau près de la tumeur ou de cicatrices de chirurgie;

-         les cancers mamaires, pulmonaires, gastriques et utérines mènent à des méthastases cutanées;

-         le désequilibre thyroïdien en companie de la chaleur et le stress peuvent mener à une transpiration abondante;

-         les micoses, les troubles métaboliques, le manque de vitamines, l’anémie, les affections du foie ou des autres organes internes peuvent causer des ongles épais, cassants, friables et moux, à la modification de la forme et de la couleur des ongles, à des striations des ongles.

 

On sait que n’importe quelle substance qu’on met sur la peau pendant 24 heures circule par le sang partout l’organisme. C’est à cause de ça qu’il est très important de faire attention aux onguents et aux solutions externes qu’on utilise. Naturellement j’ai rencontré aussi de cas graves où il n’était pas question d’interrompre l’usage des onguents dè le début. Ces malades utilisaient en révanche de la crème de visage simple, en altérnation avec l’onguent au commencement, ensuite seulement de la crème simple et finalement n’utilisaient même plus de cette crème. C’est ainsi qu’ils ont compris que leur organisme réagisait à ce traitement et que la peau était guérie d’elle même.

  

 

 

 

   
Linkuri : http://www.psoriazis-deniplant.ro/
Vizitatori: http://www.trafic.ro/stat/deniplant/vizitatori/domenii/#stat
  Powered by InstantSite.ro Home Despre noi Contact